Accés à l'outil poker

Inscription gratuite

Inscription Connexion

Cet outil est juste la pour information, nous ne pouvons être tenus responsables de vos gains ou pertes au poker.

poker

Le jeu heads-up (ou tête-à-tête, selon les salles de jeu) est un jeu à maîtriser pour tous les joueurs de tournois et de sit’n’gos. Le heads-up est la forme de poker la plus difficile à maîtriser. Pourquoi? Parce que contrairement au jeu en full ring par exemple, vous devrez jouer beaucoup de mains (plus de 50% des mains reçues). Et plus vous jouez de mains, plus vous jouerez des mains marginales et plus vous risquez de faire des erreurs. Et plus vous jouerez des mains marginales, plus elles seront difficiles à jouer. En parties de full ring sans ante, vous pouvez vous permettre d’attendre vos bonnes mains pour jouer. Mais en heads-up, avec peu de blindes, vous ne pouvez pas vous permettre d’attendre seulement des bonnes mains puisque les blindes vont rapidement gruger tout votre tapis. La bonne nouvelle est que lorsque vous aurez un petit tapis (20 grosses blindes et moins) vous pourrez vous fier à cet outil de push or fold.

Le jeu heads-up

Vous y retrouverez ici un outil pour vous indiquer les push or fold profitables en 2-max ou heads-up. Même si vous n’êtes pas un joueur de heads-up, le jeu heads-up est un passage obligé pour qui veut bien remporter un tournoi ou un sit’n’go. C’est un moment crucial de votre tournoi étant donné l’écart souvent grand entre les places payées. Dans les tournois de type spins par exemple, la 2e position ne payera généralement pas alors que tout l’argent ira à la première position. Dans les tournois réguliers, il y aura aussi un grand écart d’argent entre la première et la deuxième position.

Notez au passage que les joueurs de tournois ne sont habituellement pas de bons joueurs de heads-up et par conséquent, ils joueront de manière trop conservatrice. N’hésitez pas à mettre de la pression sur votre adversaire. Avec cette charte de mains à pousser all in, vous vous assurerez de ne rien laisser passer. Lorsque chaque joueur a par exemple 7 grosses blindes en Expresso, vous voudrez pousser une grande range pour voler les blindes de votre adversaire. Les joueurs seront habituellement peu confortables de faire des « hero call », même lorsqu’ils savent que vous poussez un large éventail de main.

Un outil très simple

L’outil est très intuitif et très simple à utiliser. Vous entrez votre première et deuxième carte, vous cochez la case « De la même couleur? » si vos cartes sont assorties, vous indiquez votre position, les antes lorsqu’il y en a et le nombre de blindes effectives. Par « nombre de blindes effectives » il est entendu que si vous avez 20 blindes et que votre adversaire en a 5, le nombre de blindes effectives est 5 puisqu’ici, vous risquez 5 blindes et non pas 20.

Il est à noter que cet outil est à titre indicatif seulement. Plusieurs raisons feront en sorte que vous ne suivrez pas à la lettre les recommandations de cet outil. Par exemple, si votre table est très passive et serrée, peut-être voudrez-vous pousser all in avec une range plus large que celle recommandée. À l’inverse, si vous êtes entourés de joueurs maniaques, peut-être voudrez-vous jouer de manière un peu plus conservatrice en attendant que la tempête passe. Le poker est constamment un jeu d’observation et d’adaptation. Bonne chance sur les tables !