Accés à l'outil poker

Inscription gratuite

Inscription Connexion

Cet outil est juste la pour information, nous ne pouvons être tenus responsables de vos gains ou pertes au poker.

poker

Dans cette section, vous trouverez un outil pour déterminer si votre main de départ peut être profitablement poussée all in selon votre situation. Lorsque vous utiliserez l’outil, n’oubliez pas d’indiquer les antes en jeu lorsqu’il y en a (10%, 12,5% ou 20%, selon les étapes du tournoi ou du sit’n’go). De plus, n’oubliez pas de cocher la case « De la même couleur ? » si votre main est assortie. Les mains assorties ont généralement une équité supérieure de 5% aux mains non assorties.

À quel moment puis-je utiliser cet outil ?

Cet outil peut être utilisé pour les tournois ou les sit’n’gos. Certains tournois ont des structures particulières de 4-max. Dans ce type de tournoi, vous serez 4 joueurs par table en permanence. Ces types de tournois seront plus dynamiques que les tournois classiques en mode full ring (avec 10, 9 ou 8 joueurs par table). Donc, que vous soyez sur la table finale d’un tournoi alors qu’il ne reste plus que 4 joueurs, que vous soyez dans un sit’n’go dans lequel il ne resterait plus que 4 joueurs ou que vous soyez dans un tournoi 4-max, cet outil vous sera utile dès lors que vous aurez entre 1 et 20 grosses blindes. En dessus de 20 grosses blindes, il vous sera préférable d’utiliser un outil de ranges d’ouverture.

Une range EV+ = profits sur le long terme

Les ranges indiquées dans cet outil sont les ranges EV+ sur le long terme. Évidemment, plus vous choisirez une main dans le bas de la range, plus cette main aura un profit près du 0 sur le long terme. N’oubliez pas que dans cette section, les mains indiquées dans les ranges à pousser all in seront profitables lorsque l’on est all in. En d’autres termes, si vous avez 20 grosses blindes par exemple, une main pourrait être perdante à ouvrir, mais profitable à pousser. En poussant all in, on maximise son folding equity en plus de s’assurer de voir les 5 cartes du tableau (et d’aller à l’abattage, ce qui n’est pas rien).

Un exemple

Par exemple, si vous pouvez profitablement pousser all in (push) une range de 20%, vous pourrez pousser ces mains :

66+, A4s+, K8s+, Q9s+, J9s+, T9s, A9o+, KTo+, QTo+, JTo

Donc, une paire de 6 et mieux (notez la présence du « + » qui indique « et mieux »), A-4 assortis et mieux (le « s » signifie que les cartes sont assorties), A-9 dépareillé et mieux (le « o » signifie que les cartes sont dépareillées) et ainsi de suite. Plus la main est à gauche, plus elle est forte, plus elle est à droite, plus elle est faible. Le bas de la range est donc ici JTo, la main avec laquelle vous constaterez les profits le plus bas.

Il est à noter que cet outil est à titre indicatif seulement. Plusieurs raisons feront en sorte que vous ne suivrez pas à la lettre les recommandations de cet outil. Par exemple, si votre table est très passive et serrée, peut-être voudrez-vous pousser all in avec une range plus large que celle recommandée. À l’inverse, si vous êtes entourés de joueurs maniaques, peut-être voudrez-vous jouer de manière un peu plus conservatrice en attendant que la tempête passe. Le poker est constamment un jeu d’observation et d’adaptation. Bonne chance sur les tables !